≡ Navigation
JimmiNi

21/10/2017 - 00:52

zdZGUW http://www.FyLitCl7Pf7ojQdDUOLQOuaxTXbj5iNG.com

RAHARISOA sameline

26/04/2017 - 12:04

Bonjour, je cherche un parrain pour ma fille qui as (...)

Desseaux P

31/12/2016 - 12:03

J’ai retrouvé ce livre sur le net. Il a été en rupture à (...)

gérard

10/09/2016 - 12:11

bonjour Anais,c’est Gérard ;je suis tombé par hasard sur (...)

Enfants à parrainer Parrainer un enfant Faire un don Devenir adhérent

Partager sur :

0 commentaire

30juillet

3 Marraines à Diego Suarez...

 

 

 

 

 

Marraines depuis deux ans, profitant d’un séjour à l’Ile de la Réunion, nous avions (Babeth et Marie-Laure) le désir profond de faire la connaissance de nos filleul(e)s, mais aussi le besoin d’aller sur place pour bien comprendre le fonctionnement de l’Association, le rôle et les actions de Cœur & Conscience à Diego ; notre confiance leur étant accordée depuis le début.

Christine qui habite à la Réunion et qui est déjà venue il y a deux ans nous accompagne et nous sera précieuse de par sa petite expérience sur le terrain.

Dans la foulée de notre arrivée le 6 juillet, nous trions quelques centaines de vêtements d’enfants (garçons/filles et par âge) afin de les distribuer lors de la dotation alimentaire qui aura lieu samedi prochain 11 juillet.

Le lendemain matin – avec quelques mamans d’enfants parrainés – une « lourde » tâche nous attend… 1250 kg de riz et 500 kg de lentilles à répartir respectivement en 250 sachets de 5 et 2 kg ! Une chaîne s’organise : les mamans remplissent les sachets à l’aide de brocs et les ferment, et nous, nous les alignons et les entassons sur des nattes. Tout est prêt pour la distribution de samedi.

 

 

 

 

Mercredi matin, nous consacrons quelques heures à faire l’inventaire des médicaments, et l’après-midi nous aidons Sophie et deux mamans à servir un gouter aux enfants parrainés du quartier. (Il y a 5 autres points de distribution répartis dans la ville). En file indienne, sages comme des images, les mains lavées (on vérifie…) les enfants attendent pour recevoir et manger sur place 1 banane, 1 biscuit chocolaté et 1 verre de lait de zébu. Ce même goûter est offert tous les mercredis et samedis.

Et puis c’est enfin la rencontre avec nos filleuls, nous faisons connaissance chez eux avec leur famille. L’émotion avec un grand E est au rendez-vous de part et d’autre. La communication n’est pas facile, les enfants sont timides mais le contact se fait très naturellement. Bien qu’ils soient complètement démunis l’accueil est formidable, les visages sont accueillants et on ne peut être que très émues par ces sourires bienveillants et la profondeur de leurs regards. Heureusement Isabelle, qui commence à bien se débrouiller en malgache, est là pour faire passer les messages. Nous les reverrons à plusieurs reprises : à la dotation alimentaire et au repas du mercredi 15, et aussi un soir où nous irons les chercher à la sortie de l’école pour les emmener au manège et déguster avec eux glace et soda.

Chaque jour, quand cela est possible, nous accompagnons Isabelle dans ses déplacements : -passage dans deux écoles (Dalia et Ambre) où un essaim d’enfants nous accueille et dans deux centres de distribution au moment des goûters, -visites à d’autres enfants, parrainés par des amis et des proches, -et le dernier jour nous allons voir deux familles particulièrement défavorisées et mamans en grande souffrance prises en charge dernièrement par l’Association, en-dehors de Diego.

L’humanitaire ne s’improvise pas, mais a surtout besoin de compétences sur des missions à long terme.

 

 

 

 

 

La journée la plus intense est sans doute le mercredi 15 juillet au cours de laquelle sont servis : un repas complet (riz-grains-brèdes-banane) préparé par des mamans toute la matinée, et un goûter (brioches, fromages fondus, tartinés par nos soins)

Entre les deux, des dessins animés de Tom & Jerry sont projetés aux petits. Les rires, les jeux, les chants en français, la joie de ces 260 enfants nous récompensent largement de notre modeste participation, la veille de notre départ pour La Réunion.

Nous étions pleines de bonne volonté, disponibles, mais il est apparu un peu compliqué de nous confier une vraie mission, un vrai travail suivi (administratif, gestion…), étant donné le peu de temps passé à l’Association. Isabelle est très prise, bien trop occupée comme ses collaborateurs et ne peut pas nous consacrer beaucoup de temps en explications. Nous aurons eu pourtant la possibilité d’apporter notre aide ponctuellement sur des actions programmées, et nous remercions Isabelle de nous avoir permis d’être en contact avec la dure réalité du terrain

TEMOIGNAGE : « nous sommes bouleversées par ce séjour… on a beau voir des images, des reportages sur la pauvreté dans le monde… mais quand on la côtoie comme nous l’avons fait chaque jour, c’est déchirant d’émotions ! Nous n’aurions jamais imaginé que nos filleul(e)s et leurs familles puissent vivre dans un tel dénuement, et seulement à quelques centaines de km de La Réunion ! Aucun mot, aucune photo ne pourra jamais décrire les batailles de sentiments éprouvés par nos cœurs : grande tristesse en constatant cette misère et notre impuissance devant elle, angoisse quant au devenir de ces enfants, joie de serrer dans nos bras ces filleul(e)s si heureux du peu qu’on leur a apporté, espoir quand on voit des personnes comme l’équipe de Cœur et Conscience qui mobilise tant d’énergie pour tenter de nourrir, éduquer et inculquer quelques valeurs essentielles à la vie. Après ce séjour, que nos difficultés et contrariétés nous paraissent dérisoires … Il nous a confortées dans notre engagement et nous en avons vraiment pris conscience ; nous repartons plus « armées » pour en parler et convaincre d’autres personnes à parrainer des enfants et à faire encore plus pour l’Association. Ce que nous avons vu, entendu, constaté laissera une empreinte indélébile dans nos cœurs.

PS : merci à Jao « le taxi » qui nous a trimbalées pendant ce séjour et nous a fait ainsi découvrir Diego. Et encore bravo et « chapeau » à Isabelle et à ses collaborateurs pour leur dévouement et leur gentillesse.

B.C.ML

Vous voulez faire un don pour le Fonds Santé et Nutrition ?



Ajouter un commentaire
  • texte


Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.