≡ Navigation

Partager sur :

0 commentaire

5mai

Bilan du plan de solidarité de Cœur et Conscience, en faveur des sinistrés du cyclone Enawo

Le cyclone Enawo qui a frappé Madagascar en mars, est l’un des plus puissants depuis 2012. Il a balayé l’ensemble du pays et n’a pas épargné Diego-Suarez, où intervient Cœur et Conscience. Si aucune victime n’est à déplorer, le cyclone a eu de lourdes conséquences : augmentation du prix des denrées alimentaires, recrudescence des maladies, destruction d’habitations. Retour sur le plan de solidarité mis en place par Cœur et Conscience à l’échelle de Diego-Suarez.

 

Cyclone Enawo : des aides exceptionnelles pour palier à l’augmentation des prix des denrées 

 

Madagascar est le pays d’Afrique le plus touché par les cyclones. Classé au niveau 4 sur une échelle d’intensité qui en compte 5, le cyclone Enawo a traversé le pays et fait un bilan lourd. D’après le BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes) on dénombre des dizaines de milliers de sinistrés. Avec des centaines d’écoles détruites ou inondées sur l’ensemble de l’île, les enfants font partie des principales victimes du cyclone. 

 

Le cyclone a touché la ville de Diego-Suarez le 7 mars avec des rafales de vent soufflant à plus de 200km/h. 

 

Vidéo tournée à Diego-Suarez le 7 mars 2017 à 16h par Babomby Island Lodge

 

Les conséquences de ces pluies diluviennes et des rafales de vent ont rapidement été ressenties par la population. D’autant plus que Madagascar souffrait déjà d’une intense sécheresse qui avait entraîné une hausse du prix du riz ces dernières semaines.

 

Très concrètement, suite au passage du cyclone, le kapoka de riz est passé de 400 ariary à 1000 ariary en quelques jours à Diego Suarez, il a donc été multiplié par 2,5 pour nos familles qui vivent déjà dans une grande précarité. Le prix des haricots a également augmenté et les légumes étaient très difficiles à trouver sur le marché. 

 

Pour venir en aide aux familles les plus vulnérables et faire face à cette inflation, Cœur et Conscience a distribué 254 dotations alimentaires exceptionnelles, soit 90 sacs de 50 kg de riz chacun, et 600 kg de lentilles.

 

 

 

De plus, les fortes pluies qui ont accompagné le cyclone ont participé à la recrudescence des maladies hydriques, infectieuses et parasitaires, comme la typhoïde ou le choléra. Afin de sensibiliser les familles à ces risques et de leur apporter une solution concrète, des produits Sur’Eau ont été distribués à 864 familles parrainées pour les aider à assainir les eaux de leur foyer. 

 

 

Cœur et Conscience remercie toutes les personnes qui se sont mobilisées pour venir en aide aux familles durement touchées par le passage du cyclone. 

 

Un dîner sous le signe de la solidarité et des parrains toujours aussi généreux

 

Pour financer ce plan de solidarité, plusieurs actions ont été mises en place par Cœur et Conscience. Le dîner de charité organisé à la Réunion le 25 mars, et qui a réuni plus de 80 personnes et qui a permis de collecter 2 500 euros pour financer les dotations exceptionnelles. (Lire l’article : une soirée caritative en faveur des sinistrés d’Enawo)

 

Nous avons également pu compter sur la générosité de marraines et de parrains qui ont commandé des colis alimentaires pour leurs filleuls suite à notre appel aux dons.

 

Cœur et Conscience remercie toutes les personnes qui se sont mobilisées pour venir en aide aux familles durement touchées par le passage du cyclone. 



Ajouter un commentaire


Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.