≡ Navigation

Partager sur :

0 commentaire

7mai

Protection de l’enfance : le bilan de 2 ans de partenariat avec l’Union européenne

Grâce au recrutement de nouvelles assistantes familiales, 102 enfants victimes de maltraitances ont été pris en charge par nos équipes. Un résultat qui reflète également la solidarité des relations de Cœur et Conscience avec les acteurs du Réseau de Protection de l’Enfance (RPE) de la région DIANA. Retour sur les activités mises en place dans le cadre de ce projet, entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2018.
 


Un réseau de familles d’accueil renforcé
 

A Madagascar, la pauvreté structurelle qui touche la plus grande partie de la population est à la fois un facteur explicatif et aggravant de la situation critique des enfants. En effet, la précarité dans laquelle se trouve un grand nombre de familles peut limiter leur capacité à garantir le respect de certains droits de leurs enfants (éducation, santé, alimentation suffisante et saine).

 

Depuis 2011, Cœur et Conscience gère un dispositif de prise en charge des enfants à travers notamment le recrutement et la formation d’un réseau de familles d’accueil (FA). Pour renforcer ce dispositif, notre association s’est associée en 2016 avec l’Union européenne qui nous a apporté un soutien financier sur deux ans.

 

Pour renforcer notre dispositif de familles d’accueil, nous avons recruté et formé de nouvelles assistantes familiales et disposons aujourd’hui d’un réseau de 33 familles en mesure d’accueillir chez elles des enfants. Cœur et Conscience considère l’activité d’assistante familiale comme un véritable métier. C’est pourquoi, en plus d’une formation continue, elles reçoivent une dotation alimentaire ainsi qu’une somme d’argent permettant de couvrir les besoins de l’enfant et rémunérer leur travail.

 

Grâce à ce réseau, Cœur et Conscience a pris en charge 102 enfants signalés en danger à Diego-Suarez entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2018. Ces enfants ont dans un premier temps été accueillis au sein de notre centre d’accueil temporaire (MOFA). Suite aux enquêtes de nos intervenants sociaux et à la décision du Juge des enfants, certains ont réintégré leur famille d’origine, d’autres ont été placés dans une famille d’accueil.

 

« Le destin tragique de Soa » :
coup de projecteur sur le mariage précoce

 


Les enfants de notre Comité de Représentants des Enfants (CRE) ont également été impliqués dans le projet. Pendant 2 ans, ils ont réalisé plusieurs sensibilisations sur les Droits des enfants à travers des saynètes et une bande dessinée.

 

Mais la plus grande fierté des enfants est d’avoir réalisé leur propre film sur le mariage précoce ! Cette thématique forte représente un véritable fléau dans la Grande Ile : près d’une fille sur deux est mariée avant ses 18 ans.

 

Intitulé « Le destin tragique de Soa », le film retrace l’histoire d’une écolière dont le père est gravement malade. Faute d’argent pour le soigner, sa femme et lui décident d’accepter la demande en mariage d’un riche jeune homme qui la convoite. Ce mariage arrangé permettra de soigner son père, aux dépens de Soa qui en subira les malheureuses conséquences.

-> Article : Film Mariage Précoce


Des pères responsables impliqués aux côtés des enfants


L’innovation de notre projet est d’avoir impliqué les pères dans le travail de sensibilisation sur les Droits des enfants. Nous considérons en effet qu’il est essentiel de leur faire prendre conscience de leur rôle au sein du foyer familial pour réduire les abandons et les maltraitances. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur notre Comité des Pères Responsables pour sensibiliser chaque mois des centaines de pères.

 

A l’occasion du Mois de l’enfance en juin 2017, des membres du CPR ont ainsi accompagné les enfants du CRE lors de leurs sensibilisations à Joffre-ville, ville où l’association parraine une trentaine de familles.



Ajouter un commentaire


Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.