≡ Navigation

A la rencontre de notre filleule de Diego...

Février 2008

Harold et Annelise vivent à St-Pierre de la Réunion. En janvier 2008, ils se sont rendus à Diego Suarez à Madagascar où ils ont rencontré leur filleule Mélissa. Récit de leur rencontre...

 

 

 

 

 

 

Courant 2007, nous avons pris la décision de parrainer une petite fille prénommée Mélissa, par le biais de l’association Cœur et Conscience qui nous avait été présentée à La Réunion où nous demeurons.

Le parrainage d’un enfant à Madagascar n’était pas tout à fait une évidence pour nous. Eh non, certains seront surpris par cette remarque, mais il nous a fallu y réfléchir avant de prendre notre décision. Etait-ce un bon choix de parrainer un enfant dans un autre pays, plutôt que de s’engager ici même auprès d’enfants en détresse ? Que veut-on vraiment à travers ce parrainage, connaissant la situation économique de Madagascar ? N’est ce pas qu’une goutte d’eau dans l’océan ?

Bref, finalement, les photos des enfants de Diégo et le sourire de Mélissa ont suffi à emporter notre adhésion ! Après tout, le peu que nous pouvons faire est toujours quelque chose. Et puis les gouttes d’eau se transforment parfois en pluie, alors …

Le 18 janvier dernier, nous sommes donc partis pour Diégo, avec le désir de rencontrer notre filleule ainsi que les membres de l’association oeuvrant sur place. La Réunion étant voisine de Madagascar, ce déplacement nous était facilité, d’autant qu’il existe des vols directs entre Saint-Denis et Diégo.

Nous avons eu la chance de nous trouver là-bas en même temps que le président et la vice-présidente de l’association, venus de Paris, Amédée et Brenda, et ce par le plus grand des hasards. Nous avons passé quatre jours sur place.

Le hasard a bien fait les choses car l’association à Diégo était en pleine réinstallation (dans de nouveaux locaux, plus grands et offrant plus de facilités pour les enfants), restructuration et réorganisation. Amédée nous a proposé d’effectuer avec lui une « tournée » des écoles où les enfants sont scolarisés, et a facilité bien sûr nos rencontres non seulement avec Mélissa et sa famille, mais également avec d’autres enfants et leur famille.

C’était un privilège de faire la connaissance de ces enfants sur leur lieu de vie, en présence de leur famille : maman, grand-mère, grand frère ou oncle selon le cas. Et à chaque fois, nous avons reçu un accueil chaleureux et digne. C’était important pour nous de rencontrer la maman de Mélissa et de lui montrer que, même si nous souhaitions l’aider, nous reconnaissions pleinement l’importance de son rôle de parent.

L’association propose d’ailleurs un vrai travail de collaboration avec les familles, et milite même pour une implication totale des familles dans tous les aspects de l’action qu’elle mène, que ce soit la scolarité, l’hygiène, la santé, et la défense de valeurs fondamentales. C’est ainsi qu’au cours de divers échanges avec Amédée, nous avons pu être témoins de la réorganisation totale des services proposés, avec l’aide d’une équipe renforcée en charge de la gestion administrative de l’association à Diégo (secrétariat, comptabilité) mais aussi du suivi des enfants : relations avec les directeurs d’écoles, recherche d’un responsable pédagogique pour la mise en place de cours de soutien, suivi médical régulier, projet d’aménagement d’un cabinet dentaire etc…, sous la responsabilité d’une nouvelle coordonnatrice, Isabelle.

 

 

 

 

Entre les visites sur le terrain effectuées avec les membres de l’association, nous avons eu la possibilité de passer quelques moments privilégiés avec notre filleule : repas partagé avec elle et deux autres enfants parrainés, ainsi qu’avec toute l’équipe au siège de l’association ; goûter et balançoire... Ce que nous retiendrons avant tout de tous ces moments partagés : la joie rayonnante des enfants, et leur soif d’affection...

Ce n’était pas grand chose au fond, juste du temps que nous leur avons donné… Et le temps, c’est de l’amour !

Annelise et Harold CAZAL – Saint-Pierre, Ile de La Réunion

Février 2008



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.