≡ Navigation

"Chaque voyage nous laisse d’impérissables souvenirs"

Juillet 2013

Alain Caillaud connaissait Madagascar pour y avoir travaillé pendant longtemps en tant qu’expatrié. 35 ans plus tard, c’est une redécouverte et un coup de cœur. Depuis, Alain et sa famille y retournent presque chaque année. Au cours de ces voyages, ils découvrent le dénuement total des enfants et décident d’apporter leur contribution en parrainant un enfant avec Cœur et Conscience. Alain nous raconte avec enthousiasme son histoire ainsi que sa dernière visite à la petite Nasmyrah et sa famille. Un très beau récit !

 

 

En 1966, alors que j’exerçais mon métier dans le cadre d’un contrat d’expatriation à Diego-Suarez, je ne pris pas conscience - vivant au sein de cercles de compatriotes loin de la réalité du pays - de la chance qui m’avait été donnée de séjourner dans cette île au charme tellement envoûtant.

 

35 ans plus tard, par curiosité ou peut-être par nostalgie d’une jeunesse révolue ? Le désir de revoir la région m’a conduit à revenir à Diego Suarez en famille. C’est alors que nous a été révélée la beauté des paysages et la gentillesse débonnaire des Malgaches.

Ce coup de coeur nous a conduit à renouveler presque annuellement le voyage. Lors d’une de ces visites, il nous est apparu comme une évidence que nous pourrions tenter d’apporter une contribution, si modeste soit-elle, au mieux être des enfants. Nous avons pris conscience de l’état de dénuement dans lequel ils vivaient dans bien des cas.

Coeur et Conscience, dont nous admirons l’implication dans le soutien aux plus démunis, nous a guidé dans cette démarche.Nous parrainons donc depuis 3 ans une charmante fillette que nous adorons, dont les sourires et les regards sont si émouvants.

Si il ya 2 ans nous avons pu la rencontrer et faire ensemble une promenade en ville, nous étions un peu frustrés de n’avoir pu passer que si peu de temps en sa compagnie compte tenu des difficultés que cela impose à l’association pour déléguer un accompagnant.

Cette rencontre nous a permis de nous apprivoiser et de prendre la mesure de l’état de quasi misère dans lequel se débattent ces enfants.

Cette année, nous sommes revenus à Diego Suarez dans l’unique dessein de revoir notre petite Nasmyrah, son inséparable cousin Antony et Soa l’admirable grand-mère en charge des enfants.

 

 

Coeur et Conscience nous a fait l’immense plaisir de nous confier les 2 enfants et avec l’aide de notre accompagnatrice, la merveilleuse Martine, nous avons pu les emmener à la plage de Ramena et déjeuner ensemble.

 

Quel bonheur de les voir s’ébattre, jouer dans l’eau et gouter avec une telle joie ces petits plaisirs rompant leur quotidien.

 

Quelle émotion teintée de culpabilité de les voir manger de si bon appétit.

 

Quelle belle journée !!!!!

 

De retour à leur logis, nous avons été reçus par Soa, avec sa gentillesse coutumière, et avons assisté aux essayages des quelques vêtements apportés. Il y a bien sûr eu distribution de bonbons et friandises à tous les copains, copines et voisins.

Les adieux ont été .... comme vous pouvez le penser.

De retour à Coeur et Conscience, nous avons été reçus par Isabelle que nous connaissions d’un précédent voyage. Les mots nous manquent pour dire l’admiration que nous avons pour son engagement quasi sacerdotal.

Si vous hésitez à choisir une destination pour vos prochaines vacances, sachez qu’il y a un lieu où l’on vous attend, et où certains instants vous laisseront d’impérissables souvenirs.

 

Alain Caillaud.



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.