≡ Navigation

Donner c’est recevoir au centuple !

Diego Suarez, mars 2016

En venant à la rencontre de Landry, Danielle et son compagnon Xavier, ont mesuré l’importance du parrainage pour lutter contre la grande pauvreté. Danielle a rapidement noué une relation complice avec son filleul, qu’elle décrit comme particulièrement sensible et attendrissant. Dans leur témoignage vidéo c’est avec émotion qu’elle et Xavier nous font part de leur expérience inoubliable.


Danielle rend visite à son filleul à Madagascar par coeuretconscience

 

Découvrez le récit détaillé et écrit de Danielle :

"J’ai connu l’association lors d’une rencontre avec Jean-Luc Iglicki, bénévole de l’antenne Cœur et Conscience à la Réunion. Cette rencontre m’a convaincue de la nécessité d’accompagner un enfant dans ses études et son bien-être et d’aider aussi sa famille.

Dès notre arrivée à Diégo-Suarez, nous avons été accueillis à l’association par un agent de sécurité très sympathique puis par la responsable de l’association sur place, qui est venue au-devant de nous.

Nous avons d’abord été très impressionnés par la visite des différents services, puis nous avons rencontré une bonne partie du personnel administratif, comptable, pédagogique, social, correspondance et médical. Quel accueil ! Et en entrant dans la cour, on avait l’impression d’être dans un havre de paix au milieu de tous ces enfants, souvent accompagnés par leurs mamans. En fait, nous sommes arrivés le jour de la remise de colis alimentaires.

Après ce premier contact avec l’association, nous nous sommes rendus avec un membre de l’équipe chez Landry et son frère. Ils sont venus sur le chemin pour nous rencontrer. Un grand sourire comme sur les photos, mais aussi des yeux brillants et quelques larmes d’émotion. Beaucoup de douceurs dans ce regard d’enfant.

Lors de cette rencontre, je me suis aperçue que Landry est un garçon très sensible et qu’il est conscient de la chance qui lui est offerte de pouvoir étudier à l’école.

En venant ici, on prend la mesure des choses. C’est la vraie vie. Il faut être confronté à la réalité pour mieux comprendre les difficultés du quotidien.

La notion de pauvreté est différente d’un continent à l’autre. Mais nous avons trouvé que malgré son dénuement, la maison de Landry était très propre, très bien entretenue. En arrivant chez lui avec le petit taxi, on a aussi constaté beaucoup de pauvreté dans le quartier. Et au retour, on a vécu une anecdote marquante quand les enfants nous ont aidés à pousser le taxi sous la pluie battante !! On a beaucoup ri avec eux !

J’ai ressenti une émotion partagée de leur côté comme du nôtre, et des sourires sincères. Une impression de bonheur indicible, car nous ne sommes qu’une goutte d’eau dans l’océan, mais cela donne le sentiment d’un devoir accompli et d’un engagement à long terme vis-à-vis de cet enfant.

J’ai ressenti un sentiment particulier. Il n’y a pas eu cette forme d’apitoiement qui aurait pu exister, mais nous étions sur un même pied d’égalité comme les « dada » et « dadi » qui viennent voir leurs petits enfants et les gâtent.

Un grand merci à toute l’équipe ! Za ravaravo mahita anao* ! Merci pour ce remarquable travail et pour nous permettre de devenir des parrains et marraines. Donner c’est recevoir au centuple ! »

 

*Je suis heureuse de vous avoir rencontré !



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.