≡ Navigation

Fatoma, une directrice engagée pour son école

Diego Suarez, juin 2014

 

 

Fatoma est directrice de l’école de quartier Farandole, avec laquelle nous collaborons depuis plus de 4 ans. À l’écoute des enfants, des parents et des enseignants, elle souhaite apporter une instruction qualitative aux jeunes de son quartier. Sa persévérance et son grand cœur lui ont permis de faire grandir son école année après année. Elle fait aujourd’hui partie de nos partenaires les plus motivés à faire évoluer l’approche pédagogique de l’ensemble de ses enseignants. 

 

Lorsqu’elle a créé son école en 2008, Fatoma a commencé par l’ouverture de 3 classes. Aujourd’hui, l’école comporte 8 classes pour plus de 300 enfants, dont une classe de 6ème ouverte dernièrement. Son but ? « Suivre les enfants de la « pépinière » jusqu’en 3ème, ce qui signifie ouvrir encore 3 classes et si possible une bibliothèque ! »

 

Cette enseignante de formation, qui a fui la guerre civile à Djibouti au début des années 2000, s’est reconvertie dans le commerce avant de mettre son projet à exécution. L’amour de l’enseignement et son souhait de contribuer à l’avenir des enfants de Madagascar l’ont conduite à créer l’école Farandole.

 

Fatoma a surtout à cœur d’apporter un enseignement qualitatif aux enfants, ce qui représente un défi quotidien. « Nous avons peu de moyens, et il est essentiel d’agrandir l’école pour diminuer le nombre d’enfants par classe. À Madagascar il y a en moyenne 50/60 enfants par classe, moi, j’aimerai atteindre 30 enfants par classe ! »

 

Très vite, elle s’est distinguée parmi nos partenaires par sa forte motivation à participer au programme de formations proposé par l’association. « C’était très intéressant cette année, car nous avons abordé le travail en groupe des enfants. » Une approche importante à Madagascar où les enfants interagissent peu et où la participation n’est malheureusement pas encouragée.

 

Fatoma nous explique aussi qu’elle maintient ses écolages au plus bas depuis la création de l’école. « Si un parent ne peut pas payer, il sait qu’il peut venir me voir pour en parler. Je suis une des seules écoles à proposer ces facilités de paiement. C’est aussi ma façon de lutter contre la délinquance juvénile qui progresse à Madagascar »

 

Avant de nous quitter, Fatoma nous parle de sa fierté : avoir obtenu 100% de réussite au CEPE (Certificat d’Etudes Primaires Élémentaires) 4 années de suite, et elle espère bien réitérer son succès une 5ème fois ! Ce que nous lui souhaitons de tout cœur en œuvrant ensemble pour l’avenir des enfants malgaches !



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.