≡ Navigation

6.En aidant un enfant, est-ce que je ne crée pas trop de disparités avec l’ensemble de sa famille ?

La solidarité familiale est une valeur fondatrice chez les malgaches. Pour les familles très pauvres, il est fréquent qu’une partie seulement des enfants soit scolarisée, les autres devant travailler dès leur plus jeune âge pour aider la famille à subvenir à ses besoins vitaux. Le parrainage d’un enfant est une chance rare qui donne de l’espoir à l’ensemble du foyer. De plus, la somme qui n’est plus affectée à la scolarité de l’enfant soulage l’ensemble des dépenses de la famille.

Cœur et Conscience a pour principe de ne parrainer qu’un enfant par famille, cet enfant étant désigné par les parents eux-mêmes. Mais l’un des critères de sélection des familles que nous soutenons est que les parents doivent scolariser chacun des enfants de leur foyer et démontrer ainsi qu’ils ont conscience de l’importance de l’éducation. Si il leur est impossible d’assumer financièrement ces scolarisations, notre association peut exceptionnellement prendre en charge jusqu’à 2 enfants par famille.