≡ Navigation

Des femmes de "cœur et de conscience"

Edito, 8 mars 2013

La Journée internationale de la Femme célèbre la victoire de toutes celles qui, grâce à leur courage et leur détermination, font reculer partout dans le monde l’injustice et les discriminations dont elles sont l’objet.

 

 

Mais cet événement met aussi en lumière chaque année, avec les nombreux rapports accablants sur les violences faites aux femmes, qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant que les droits de l’homme deviennent aussi ceux de la femme.

Dans de nombreux pays, les femmes continuent d’être traitées comme des citoyens de seconde classe. Chaque année, d’innombrables femmes et adolescentes sont mutilées, battues à mort, brûlées vives, violées, vendues ou louées à des fins domestiques ou sexuelles.

Quelle que soit la forme des exactions exercées à l’égard des femmes, des discriminations sexistes aux violences conjugales, des abus physiques aux viols collectifs utilisés comme arme de guerre, elles ne sont que la triste répétition d’un cycle infernal de dominations abusives, un odieux crime contre l’humanité.

Ces discriminations ou violences atteignent chaque femme dans le monde à un degré plus ou moins important. Et de ce fait, c’est la dignité humaine tout entière qui en est affectée.

Pourtant, les qualités féminines sont indispensables pour le progrès de l’humanité. Nous pensons qu’aucune paix dans le monde, aucun équilibre durable ne verront le jour tant que les qualités féminines ne seront pas plus manifestes dans nos sociétés et en chacun de nous.

Depuis des siècles, les hommes ont laissé un héritage de guerres et de violences, auquel l’humanité, et en particulier les femmes, a payé un lourd tribut. Il est temps que cela change.

A Madagascar, nous constatons à quel point les femmes jouent un rôle important dans la société et particulièrement dans le cadre de la famille et de l’éducation.

Aussi, nous avons décidé ce mois-ci de vous présenter deux femmes anonymes, mais qui n’en sont pas moins remarquables, soutenues par notre association. Elles sont tout à fait représentatives de la majorité des mamans qui luttent tous les jours, dans des conditions matérielles et morales très difficiles, pour offrir un avenir meilleur à leur progéniture. Des femmes de "cœur et de conscience", comme il en existe des millions dans le monde.

 

Amédée et Brenda,

Président et vice-présidente de Coeur et Conscience

 

Découvrez l’article "Portraits de deux femmes courageuses et engagées" : http://www.coeuretconscience.org/s-informer/actualites/article/portraits-de-deux-femmes?var_mode=calcul



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.