≡ Navigation

Détresse alimentaire : le problème s’aggrave à Madagascar !

Juin 2012

Fara, notre assistante sociale avec un enfant en sous nutrition sévère recueilli par notre association.

 

La situation économique à Madagascar continue inexorablement de se dégrader.

La paupérisation s’accroit de jour en jour sur toute la Grande Île.

 

Désormais, nous devons répondre au quotidien à des urgences sanitaires et alimentaires. Certes, nous avons connu ce problème dès le début de notre implantation en 2006, mais depuis la crise politique en 2009, cette situation ne cesse d’empirer. L’extrême précarité affecte maintenant la grande majorité de la population. 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Un nombre croissant de familles n’arrivent plus à se nourrir quotidiennement. De plus en plus d’enfants partent à l’école le ventre vide et ne mangent pas le midi. Cette situation est vraiment affligeante, insupportable.

 

Face à ce constat alarmant nous avons décidé de mieux répertorier toutes les familles que nous soutenons afin d’identifier celles qui sont en détresse alimentaire.

 

Grâce au soutien de vous tous parrains et marraines, et aussi de l’Unicef, nous avons pu renforcer notre service social. L’une des premières missions que nous avons confiées aux nouvelles assistantes sociales que nous avons recrutées est d’évaluer le niveau de précarité de chaque famille.

 

Ce dispositif nous permettra sous peu de mieux répondre aux besoins alimentaires et sanitaires d’urgence, tout en poursuivant notre action de fond, qui est de permettre aux enfants d’être scolarisés dans les meilleures conditions possibles.

 

Parallèlement à ces actions, nous poursuivons notre programme pilote concernant les familles d’accueil, en partenariat avec le Ministère de la Population et des Affaires Sociales et l’Unicef. Nous travaillons sur l’ensemble du process des familles d’accueil. C’est à dire, les critères de sélection de ces familles, leur formation, le placement des enfants ainsi que leur suivi et leur réinsertion.

 

Notre tâche ici à Madagascar est considérable. Mais grâce à votre soutien nous pouvons, jour après jour, apporter une aide non négligeable à une population dont la paupérisation ne cesse de s’accroître. Et surtout, donner l’espoir d’un avenir meilleur à toute cette jeunesse qui déborde de ressources et de positivité.

 

Amédée, Président Fondateur de Coeur et Conscience



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.