≡ Navigation

Deux prix Nobel de la Paix pour un même combat

Edito, novembre 2014

 

Malala Yousafzaï  a reçu le prix Nobel de la Paix. C’est une excellente nouvelle. Cette distinction internationale met en lumière le combat déterminé que mène cette jeune pakistanaise depuis plusieurs années. Son engagement courageux, au péril de sa vie, montre que l’accès à l’éducation pour tous est encore de nos jours un véritable combat.

Un combat particulièrement ardu pour les jeunes filles à qui on refuse encore à notre époque ce droit si fondamental dans plusieurs régions du monde pour des raisons idéologiques ou pseudo religieuses. 

Grâce à cette tribune internationale que lui confère le Prix Nobel de la Paix, Malala pourra encore mieux défendre cette noble cause, afin qu’un jour, le droit à l’éducation pour chaque enfant, quelle que soit sa nationalité, son appartenance religieuse et son sexe, soit enfin une réalité partout dans le monde.

Fait remarquable aussi cette année, le prix Nobel de la paix a été attribué à une deuxième personne engagée en faveur de la défense des droits des enfants. Ainsi, le combat remarquable de l’Indien Kailash Satyarthi qui depuis plusieurs décennies lutte avec une extrême détermination contre l’oppression des enfants, a lui aussi été reconnu.

Avec cette distinction internationale attribuée à deux ardents défenseurs des droits des enfants, c’est le monde entier qui réalise l’importance de ce droit fondamental si souvent bafoué.

Cet engagement en faveur du droit des enfants à l’éducation et à leur protection est aussi la mission de Cœur et Conscience. Nelson Mandela a dit : « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Nous partageons sa conviction.

Et nous avons aussi la conviction que chacun d’entre nous peut changer favorablement le monde.

Il n’est pas indispensable de faire de grandes choses, mais c’est le devoir de chacun de faire quelque chose. La plus petite action en faveur des plus défavorisés n’est jamais insignifiante

Ainsi, chaque marraine, chaque parrain et toutes celles et ceux qui soutiennent ou participent aux actions menées par notre association, contribuent chaque jour à rendre ce monde meilleur.

 

Amédée, Président de Coeur et Conscience

  



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.