≡ Navigation

Madagascar, entre espoir et pauvreté : « Nous ne baissons pas les bras ! »

Edito, juin 2013

 

Depuis sa création il y a 7 ans, les actions de Cœur et Conscience ont permis de changer la vie de nombreux enfants et leurs familles à Madagascar. Avec plus de 600 enfants parrainés et 4000 personnes bénéficiant d’un accompagnement social et médical, c’est un véritable réseau de solidarité qui s’est tissé au fil des ans, grâce aux parrains et marraines, aux entreprises, aux partenaires, et bien sûr les collaborateurs bénévoles et salariés qui travaillent jour après jour pour améliorer le sort des plus démunis.

 

Quand nous avons démarré le projet, nous n’imaginions pas toute la détresse à laquelle nous allions être confrontés, et l’ampleur des défis à relever. Nous avons rencontré des enfants tristes et affamés, des mères au bord du désespoir, des personnes âgées à bout de forces. Mais nous avons aussi vu l’authenticité, l’espoir et la joie dans leurs regards pleins d’humanité. Leur volonté de s’en sortir a été le catalyseur de notre volonté d’agir. Et si nous avons pu les aider, c’est grâce à celles et ceux qui partagent notre vision : face à cette misère inacceptable, nous ne pouvons nous résigner. Il est de notre devoir de faire quelque chose, même s’il s’agit d’une petite chose.

 

Aujourd’hui, Madagascar est devenu l’un des 3 pays les plus pauvres au monde, avec Haïti et l’Afghanistan. Pourtant, la Grande Ile est riche, immensément riche de ses ressources naturelles. Malheureusement, le pays connaît depuis des années une crise politique qui ne cesse de s’aggraver et dont la conséquence est l’appauvrissement de la population, dont les deux tiers vivent déjà en dessous du seuil de pauvreté, c’est à dire avec moins de 20 dollars par mois. Selon le Programme Alimentaire Mondial, plus de la moitié des familles souffrent de malnutrition chronique. Et malgré la détresse dans laquelle se trouve déjà la grande majorité des Malgaches, le pire est sans doute à venir.

 

Les enfants sont les premières victimes de cette situation injuste et indigne. Selon l’UNICEF, un million d’entre eux n’étaient pas scolarisés en 2012. Face à une telle situation, le travail des ONG est une oasis dans le désert de pauvreté qui gagne chaque jour du terrain à Madagascar.

 

Le challenge que nous avons lancé sur le parrainage, 1000 filleuls d’ici la fin d’année, a pour but de vous associer pleinement à ce que nous avons entrepris. C’est un défi ambitieux, tout comme chaque combat contre la misère.

 

Mais nous ne baissons pas les bras, car chaque fois qu’un enfant est parrainé, c’est une famille qui est sauvée.

 

Chaque fois qu’un parrain ou une marraine rejoint notre réseau de solidarité, c’est un acte qui fait reculer la misère et l’inacceptable, une preuve tangible qu’ensemble, même si c’est à une humble échelle, nous contribuons à rendre le monde meilleur !

 

Brenda

Vice Présidente de Cœur et Conscience

 

Rendez-vous sur parrainerunenfant.fr pour relever notre défi solidaire !



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.