≡ Navigation

Rapport d’activités et financier 2010

2010 : une année clé dans notre développement

En 2010, nous avons décidé de relever un défi ambitieux qui comportait 3 challenges importants : le renforcement de nos actions sociales, la diversification de nos ressources financières, et le développement de notre communication.

Le renforcement de nos actions sociales

Afin d’être plus efficace dans l’aide que nous apportons aux enfants démunis et leurs familles, nous avons renforcé nos actions sociales et notre soutien pédagogique. Nous avons créé un service dédié à la formation et à la sensibilisation, afin de proposer aux familles que nous aidons un panel de formations et d’informations sur des thématiques variées qui concernent leur vie de tous les jours. Ainsi, les mamans bénéficient tout au long de l’année d’informations fiables et variés sur des sujets tels que : le contrôle des naissances (pourquoi il est important d’en avoir la maîtrise et comment y parvenir), comment préparer une alimentation équilibrée pour les enfants en fonction de leur âge, les gestes essentiels d’hygiène de vie personnelle et familiale, les droits inaliénables des enfants et des femmes, mais aussi des ateliers permettant d’apprendre aux parents à mieux encadrer leurs enfants dans leurs activités scolaires et para scolaires.

D’autre part, nous avons développé notre service pédagogique, qui a pour mission de mieux encadrer les enfants dans leur parcours scolaire. Ce qui implique en aval la sélection d’écoles partenaires à partir de critères qualitatifs d’ordre pédagogique, structurel et humain. Et aussi, de proposer des solutions de soutien scolaire quand cela s’avère nécessaire, ainsi que des conseils aux parents afin de les aider à mieux suivre leurs enfants lors de leurs devoirs scolaires à la maison.

Compte tenu de la crise politique aigue que connaît Madagascar depuis 2009, dont les effets économiques sont très impactants sur le pouvoir d’achat des familles, et qui touche particulièrement les plus démunis, à savoir ceux que nous aidons, nous avons dû augmenter notre soutien au niveau des soins de santé. Ainsi, nous avons multiplié les cas de prise en charge médicale à caractère vital pour beaucoup d’entre elles. Notre Fonds Santé et Nutrition, alimenté en partie par le parrainage, nous a permis de donner accès à des soins de santé aux familles les plus touchées par la pauvreté.

La diversification de nos ressources financières

Pour relever ces nombreux défis auxquels nous sommes confrontés chaque jour sur le terrain, il nous faut plus de moyens financiers afin de renforcer nos effectifs et accroître les moyens qui nous permettent de remplir notre mission de force de soutien auprès de nos populations cibles. Pour ce faire, nous avons décidé de diversifier nos ressources financières qui, jusqu’alors, reposaient essentiellement sur le parrainage. Nous avons donc mis en place une stratégie de diversification de nos ressources. Celle-ci consiste à viser de nouveaux partenariats avec des bailleurs de fonds institutionnels et des entreprises.

C’est ainsi qu’en 2010, nous avons obtenu un soutien financier du Fonds Solidaire de Développement via l’Ambassade de France à Madagascar. D’autre part nous avons commencé à mettre en place les bases de nouveaux partenariats avec les entreprises. Ce fût le cas notamment avec la collaboration avec NOVO NORDISK, leader mondial dans le traitement du diabète, dans le cadre d’actions de sensibilisation sur le diabète.

Cette diversification a eu pour effet positif d’augmenter significativement nos ressources financières, puisqu’elles ont plus que doublé (110%) par rapport à 2009, et aussi à tendre vers plus d’équilibre dans la répartition des ressources de nos différents contributeurs. Le financement venant du parrainage était de 68% en 2009 et il est passé à 53% cette année. Ainsi, les actions que nous avons menées afin de diversifier nos sources de financement commencent déjà à porter leurs fruits en nous donnant à la fois plus de moyens matériels mais aussi en répartissant nos ressources sur plusieurs contributeurs, ce qui est essentiel pour la progression de nos actions et leur pérennisation.

Développement de notre communication

Deux actions importantes dans ce domaine ont été menées. La première a été la refonte de notre site Internet afin de le rendre plus professionnel. Le résultat est à la hauteur de nos attentes. Nous disposons désormais d’un site plus ergonomique, qui nous permet une meilleure gestion éditoriale et de nouveaux espaces pour les parrains et marraines ainsi que les entreprises. Notre nouveau site est doté d’un système de paiement en ligne sécurisé, et d’une interface de gestion des contenus qui nous permet de le faire évoluer de manière autonome, en minimisant les coûts de gestion.

La deuxième action a été de réaliser un documentaire mettant en perspective nos actions sociales et humanitaires dans le cadre d’un reportage consacré à plusieurs personnalités œuvrant dans le domaine humanitaire. Fihavanana, réalisé avec très peu de moyens, a reçu un accueil très favorable des différents publics à qui nous l’avons présenté.

L’année 2010 aura donc été une année clé dans le développement de notre association : elle a été le point de départ de la diversification de nos ressources, de la reconnaissance de nos actions sociales et humanitaires par un bailleur de Fonds institutionnel et une entreprise internationale qui nous ont accordé leur confiance. Et aussi, par la mise en place de nouvelles actions sociales axées sur la formation et la sensibilisation, ainsi que le renforcement de notre service pédagogique. Enfin, le troisième point, et non des moindres : le documentaire Fihavanana a permis et permettra encore durant plusieurs années nous l’espérons, de mieux faire connaître nos actions et les valeurs humanistes sur lesquelles elles reposent.

Nous œuvrons chaque jour afin que ces valeurs prennent plus de place dans nos sociétés consuméristes et individualistes qui n’ont pas de perspectives d’avenir sans elles. La solidarité, la fraternité, le respect de l’autre et de notre environnement, une meilleure répartition des richesses, ne sont pas des utopies. Bien au contraire, ce qui est utopique c’est de croire qu’un pays, une société ou une organisation sociale quels qu’ils soient pourraient construire un avenir meilleur sans ces valeurs.

Solidairement vôtre,

Amédée Louis-Fernand Président Fondateur de Cœur et Conscience  

 

Pour   télécharger le rapport d’activités et financier 2010,

cliquez ici :

PDF



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.