Des mamans couturières cousent des masques pour les familles

Afin d’aider les familles parrainées à se protéger, Cœur et Conscience a organisé un atelier de confection de masques en tissus, confectionnés par 5 mamans couturières.  En deux semaines, elles ont fabriqué 2 200 masques qui ont été distribués dans les quartiers de Diego Suarez où vivent les familles.

La protection est le meilleur rempart contre le virus

Selon Patricia, Coordinatrice de l’association, « il est nécessaire de se protéger afin de ne pas être atteint de ce virus, mais il l’est d’autant plus lorsqu’il s’agit des familles vulnérables comme le sont nos familles parrainées ». Il n’était pas question de leur demander d’acheter des masques jetables auprès des pharmacies, car ils n’en ont pas les moyens. C’est pourquoi l’ONG choisi une solution plus écologique et plus économique. Elle a aménagé la salle de formation de l’association en atelier de couture pour s’assurer que les masques cousus le sont selon les normes recommandées par l’AFNOR. La Coordinatrice précise : « ce qui est intéressant avec ces masques que nous fabriquons, ils peuvent être porté plusieurs fois, car ils sont lavables. De plus, cette fabrication est également un moyen de venir en aide à certaines familles en leur donnant ce travail de couture moyennant une contribution financière ». En effet, cinq mères de familles, couturières de profession, ont été choisies afin de rendre possible la confection de tous ces masques. « Cela leur procurera un peu d’argent pendant cette période de confinement » rajoute Patricia.

Recevoir de l’argent, oui, mais ce qui motive c’est d’aider les autres ! 

Une mère de famille choisie parmi les cinq à participer à cette opération de confection de masques fait remarquer que ce qui la motive dans cela est de venir en aide aux autres. « Je suis couturière, mais en ce temps de confinement, je reçois peu de commande des mes clients, pour ne pas dire aucune. Or, il est nécessaire de trouver de l’argent pour assouvir les besoins quotidiens de mon foyer. Mais ce qui me motive le plus c’est de venir en aide aux autres familles qui ont besoin de ce masque dans le cadre de la prévention du covid19. Entant que famille parrainée, je suis ravie d’offrir le peu que j’ai pour les autres familles et pour l’ONG ». Les couturières ont confectionné chacune 30 masques par jour afin d’arriver à un quota quotidien de 150 masques journaliers. De ce fait, elles ont pu finir la totalité des 2 200 masques en deux semaines. Ceux-ci ont ensuite été distribués pour toutes les familles parrainées. L’association prévoit de poursuivre la fabrication de masques pour approvisionner les familles, le temps nécessaire pour les protéger. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*