Bao Clorinda, une jeune fille aux multiples talents

Bao Clorinda, parrainée depuis dix ans, est membre du Comité des Représentants des Enfants (CRE) depuis 2017. En 2018, elle est devenue la secrétaire du Comité. Récemment, elle a été désignée pour faire partie du Jury régional pour le Concours national organisé par le Ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme. Nous sommes partis à sa rencontre pour qu’elle nous raconte cette nouvelle expérience.

Bao Clorinda est une jeune fille pétillante et pleine de vie. Loin d’être insolente, elle n’a pas peur de faire valoir ses idées, qu’elle défend d’ailleurs avec conviction, arguments à l’appui. Il est fort possible que ce soit l’une des raisons pour lesquelles elle a été désignée comme jury pour le concours national sur les Droits des enfants, au mois de juin. « En voyant le dessin (celui de Andy, le gagnant national, originaire de Diego Suarez), je l’ai tout de suite aimé. J’ai tout de suite compris ce qu’il voulait dire et le message qu’il voulait faire passer. J’ai d’ailleurs pensé qu’il remporterait la première place de ce concours » nous a-t-elle raconté. Elle ajoute : « C’était la première fois que j’ai été appelé pour être jury d’un concours. J’ai été honorée de cette considération qu’on m’avait donnée et qu’on avait également donnée aux enfants que je représentais ».

Une jeune fille aux multiples talents

Bao Clorinda est parrainée au sein de Cœur et Conscience depuis 2010. Du haut de ses 16 ans, durant ses journées, elle ne chôme pas. Cette année scolaire elle est passée en classe supérieure et entame ses études en Terminale S (scientifique). Cependant, durant la dernière année scolaire, alors qu’elle était encore en classe de Première, elle a décidé de passer les examens du baccalauréat en série A (littéraire). Elle attend encore le résultat de celui-ci. Mis à part les études et ses activités en tant que secrétaire du CRE, elle est également membre d’un club de danse de la ville. Aussi, elle fait partie des Jeunes Forces Francophones de Madagascar (FJF) à Antsiranana. Une association de jeunes évangéliques dans laquelle elle fait connaître ses talents pour la danse et pour la chanson. Clorinda prévoit de poursuivre des études en psychothérapie et en cardiologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*