Quand les enfants s’expriment sur leurs droits et leurs devoirs !

La grande salle de la mairie de Diego Suarez a ouvert ses portes aux enfants militants, membres du Comité des Représentants des Enfants (CRE), ce vendredi 12 juin. Dans le cadre du mois de l’enfance, qui dure tout le mois de juin, 7 enfants du CRE se sont exprimés et ont sensibilisé les adultes et les enfants sur leurs cinq plus importants droits et devoirs.

Un des rôles majeurs du CRE est de sensibiliser les adultes et enfants de toutes les communautés, au respect et à la connaissance des droits et devoirs des enfants. Ainsi, les cinq plus importants droits et devoirs ont été évoqués lors de cet événement, dont l’alimentation, l’éducation, l’identité, l’opinion et la protection. 

Les cinq plus importants droits et devoirs des enfants

Selon ses représentants, tous les enfants ont droit à une alimentation saine et variée. Mais, ils ont également le devoir de manger ce que leurs parents leur donnent et ne pas faire les capricieux devant un plat préparé avec soin. 

Pour ce qui est de l’éducation, chaque enfant a droit à une bonne éducation, qu’il s’agisse d’une éducation scolaire ou d’une éducation morale. Par contre, les enfants ont le devoir de bien étudier en classe et de respecter leurs professeurs et leurs camarades de classe. 

En ce qui concerne l’identité, il faut savoir que chaque enfant doit avoir une identité citoyenne par le biais d’un acte de naissance. Tout enfant a également le droit de vivre au sein d’une famille. Il est alors de leur devoir de respecter leur pays et leur identité en tant que malgache. 

D’autre part, chaque enfant a droit d’exprimer librement ses idées et opinions dans le respect des opinions d’autrui. Dans ce sens, il est recommandé aux parents et aux adultes d’écouter les enfants et de prendre en compte leurs opinions. D’un autre côté, il est demandé aux enfants de respecter l’opinion d’autrui. 

Et pour conclure, chaque enfant a droit à une protection contre tous les maux qui peuvent les blesser : violence sexuelle, maltraitance, maladie ou autres. Mais, il leur est demandé de se protéger aussi de ces violences en évitant de se mettre eux-mêmes en danger.Cette conférence de presse a été diffusée dans la plupart des chaînes de télévisions et de radio dans la ville de Diego Suarez pendant ce mois de l’enfance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*