Martine, 10 ans d’engagement chez Cœur et Conscience !

Martine est une jeune femme bienveillante, souriante, mais aussi très rigoureuse et exigeante avec ses collaboratrices et collaborateurs. Le travail social demande de solides qualités professionnelles et humaines que Martine incarne parfaitement, avec en plus, beaucoup d’humilité.

Quand elle a entendu à la radio que Cœur et Conscience recrutait du personnel pour aider des familles dans le besoin, et surtout les enfants, Martine a sauté le pas et a postulé. Le poste correspondait à ce qu’elle avait toujours souhaité faire : s’impliquer dans des actions sociales et venir en aide aux personnes en difficulté. Elle a commencé à travailler pour Cœur et Conscience en mars 2009, et en découvrant l’étendue des actions menées par l’ONG, Martine a réalisé qu’elle avait trouvé sa vocation.

D’assistante technique à Responsable du Service Social

Après un an d’expérience au poste d’assistante technique au service Social, Martine a été promue intervenante sociale. Cette nouvelle fonction l’a rapprochée encore plus des familles, car elle a commencé à participer aux enquêtes sur le terrain sous la direction d’une assistante sociale. Compte tenu de la qualité de son travail et de sa rigueur, deux ans après, elle a été nommée assistante sociale. Désormais, ses activités quotidiennes étaient centrées sur les enquêtes sociales, afin de mieux cerner la situation réelle des familles et ainsi, mieux les accompagner dans la résolution de leurs problèmes.  

À ce poste, elle a travaillé étroitement avec Fara, la responsable du service Social. Fara dernière ayant remarqué sa motivation, sa rigueur et son sens des responsabilités, a proposé que Martine soit nommée responsable adjointe du service Social. C’est à ce poste que Martine s’est formée au management d’équipe, car elle devait en plus de son travail d’assistante sociale, aider la responsable du service Social à organiser le travail des autres intervenants et assistants sociaux. Trois années plus tard, pour des raisons personnelles a dû quitter notre association. Et c’est tout naturellement que la Direction a proposé à Martine de devenir la responsable du service Social de Cœur et Conscience. 

Travailler chez Cœur et Conscience m’a permis de révéler tout mon potentiel caché 

« Le plus difficile dans mon métier est le fait que la résolution des problèmes des familles doit se faire au cas par cas. Il n’est pas possible d’établir une norme applicable à tout le monde. » précise Martine. En effet, l’accompagnement et la résolution des problèmes sociaux sont différents pour chaque famille. Le service Social dont elle est responsable reçoit quotidiennement des familles ayant des difficultés à trouver de la nourriture, à prendre en charge les frais médicaux et les frais scolaires des enfants, et bien d’autres problèmes encore. Il est donc essentiel d’étudier soigneusement chaque situation afin de bien l’évaluer et de proposer des solutions adaptées. « Je suis très émue et très heureuse lorsqu’une famille qui vient solliciter notre aide trouve la solution auprès de nous » nous dit-elle. « Et cela, particulièrement lorsqu’il s’agit de situations nécessitant des prises en charge médicales. Récemment encore, une famille désespérée nous a demandé de l’aide. Nous lui avons donné l’argent pour prendre en charge ses frais médicaux, et elle est revenue ici en pleurs pour nous remercier ! » a-t-elle raconté visiblement très émue. Martine a également ajouté : « Ces dix années d’expérience au sein de Cœur et Conscience m’ont permis de développer plusieurs compétences.  J’arrive à m’exprimer avec aisance en public, j’ai également développé une grande liberté d’expression, et j’ose aussi faire des propositions à ma hiérarchie pour améliorer nos protocoles de travail. Travailler chez Cœur et Conscience m’a permis de révéler tout le potentiel caché que j’avais en moi.  Au final, je ne souhaite pas changer de métier mais au contraire, je souhaite encore m’améliorer ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*